pur-sang arabe

Aujourd’hui, il existe un grand nombre de races équines, dont celle du pur-sang arabe. Il s’agit d’une lignée très réputée pour ses caractéristiques impressionnantes.

Sa cote de popularité ne cesse d’augmenter au fil du temps. Que faut-il comprendre sur le pur-sang arabe ? La réponse est à découvrir dans le corps de cet article.

Quelles sont les origines du pur-sang arabe ?

Le pur-sang arabe est l’une des races équines les plus anciennes. Cette race est si vieille que les spécialistes ne parviennent pas à se mettre d’accord sur ses origines exactes.

Le doute qui plane encore sur la provenance d’un tel animal peut être attribué au manque de définition exacte de la notion de race. En réalité, un tel concept a vu le jour en Europe. Or dans l’univers islamique, les expressions utilisées pour le désigner sont : cheval arabe et cheval oriental.

pur-sang arabe noir chevaux

En revanche, les spécialistes sont au moins sûrs que la race du pur-sang a vu le jour au Moyen-Orient. Il était employé à l’époque comme un cheval de selle. Les diverses recherches scientifiques ont permis aux experts de prouver que le pur-sang a même existé en Mésopotamie et plus précisément durant le 2e Millénaire avant Jésus-Christ.

C’est en réalité à la fin du premier Millénaire avant Jésus-Christ que les califes de Bagdad ont utilisé pour la première fois les chevaux arabes parce qu’ils étaient vivaces, sobres et endurants. Ce n’est que par la suite que les nomades ont commencé à les utiliser. Ces derniers en ont fait usage pendant près de 2 millénaires.

A lire aussi  Qu’est-ce que le Galop 4 en équitation ?

Les pur-sang ont fait leurs premières apparitions en France en l’an 732. Il s’agit de l’époque à laquelle se déroulait la bataille de Poitiers. Cependant, il a fallu attendre de nombreuses années pour que la race s’intègre profondément sur le territoire français. Cela s’était fait notamment grâce à l’action de Napoléon Bonaparte. Ce dernier avait fait en sorte que la race de cet animal reste pure.

Il avait donc décidé de l’implanter dans son élevage personnel connu aujourd’hui sous l’appellation des Haras nationaux. Napoléon Bonaparte était tellement obnubilé par le pur-sang qu’il élevait, qu’il lui a donné un nom. Par conséquent, l’animal s’appelait donc marengo.

Qu’est-ce qui caractérise le plus le pur-sang arabe ?

Le pur-sang arabe est caractérisé par une endurance hors norme. Cela en fait un compagnon de voyage parfait. À l’époque, cette race équine était connue pour être élevée dans les tentes de ceux qui en faisaient usage. Le pur-sang est un cheval léger et robuste. C’est d’ailleurs pour cela qu’il était très apprécié sur les champs de bataille.

Au fur et à mesure que le temps passait, le pur-sang a conquis la plupart des continents. Il a même inspiré les spécialistes en matière d’amélioration des races européennes.

À quoi ressemble un pur-sang arabe ?

Il est important de souligner que le pur-sang arabe est reconnaissable par son profil concave. De plus, un tel animal possède une queue relevée. Cela représente une caractéristique typique d’un pur-sang arabe.

Certains constats ont permis de relever des différences au niveau de chaque individu. Cela a participé à prouver qu’il existe 5 lignées fondatrices de la race pur-sang. Parmi celles-ci, il peut être cité :

  • Le Koheilan : il s’agit d’une lignée dotée de magnifiques yeux de couleur noire. Celle-ci possède des joues très larges.
  • Le Saklawi : il s’agit là d’une lignée de pur-sang arabe idéal pour révéler l’élégance féminine.
  • Le Hadban : cette ligne incarne profondément la douceur.
  • Le hamdani : cette lignée depuis pur-sang arabe possède un corps robuste et conçu pour le sport. Le chanfrein dont les individus de cette race sont dotés est droit.
  • Le Muniqi : la race dont il est question et rapide. Une telle caractéristique lui est attribuée par sa taille gigantesque. Les individus d’une telle lignée de pur-sang ont également un chanfrein droit.
A lire aussi  Qu’est-ce qu’un cheval alezan ?

Comment la race du pur-sang s’est-elle étendue en Europe ?

La race du pur-sang a peu à peu conquis le continent européen notamment grâce à Lydie WentWoth. Celle-ci permit à la race de s’étendre grâce à son élevage Crabbet Arabian Stud et son étalon Skowronek.

Ce dernier était perçu comme le plus grand cheval arabe de tous les temps. Il provenait de la Pologne et a permis de donner naissance à près d’un millier de champions en une quinzaine d’années. Par ailleurs, une multitude de ses descendants furent déportés aux États-Unis d’Amérique.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.